Clarisse Crémer - Mini Fastnet

C’est reparti pour un tour ! Et ça rigole pas…

Une destination mythique… et intimidante ! 

Dimanche, je prendrai le départ du Mini Fastnet ! Une course en double de 600 milles, au départ de Douarnenez (Finistère), avec un aller-retour vers le rocher du Fastnet, au sud des côtes irlandaises. (glaglagla)
Pour cette aventure mythique, je serai accompagnée de Clément Bouyssou.
Avec sa triple participation à la Mini Transat, il aura surement énormément de bons conseils à me donner !

Clément et son sourire de champion !

Clément Bouyssou

Le parcours : un aller-retour aux multiples embûches ! 
Partir de Douarnenez  : une baie très compliquée en raison du courant et des effets de site ! La sortie de baie sera un élément déterminant !
Traverser la Manche : à nous les beaux cargos ! Ne surtout pas se payer un de ces monstrueux engins qui n’ont aucune intention de s’écarter pour nous laisser passer. (On les comprend en même temps, ils sont au boulot eux 😉 )
Frôler les côtes anglaises : une petite marque de parcours du côté de la Cornouaille, afin de s’assurer que nous restons bien aux aguets à tout moment 🙂
Contourner le rocher du Fastnet au sud de l’Irlande : un phare qui semble tout droit sorti d’un film d’épouvante (cf la photo ci-dessus)
Rentrer à Douarnenez : avec à nouveau une belle traversée de la Manche dans les embouteillages de cargos 🙂

Le parcours du Fastnet !

Parcours du Mini Fastnet

Les objectifs ? Se qualifier ET faire une belle place ! 
Quand Clément fait du mini, ce n’est pas pour acheter du terrain ! Alors forcément, moi je vais essayer de suivre le rythme… Mais ça ne sera pas chose aisée car il y aura beaucoup de prétendants aux belles places sur cette course. Beaucoup d’anciens, beaucoup de champions… bref, il va y avoir du sport !
Et n’oublions pas que si je termine cette course j’aurai ENFIN ma qualification en course pour la Mini Transat, l’objectif est donc AUSSI (surtout?) de terminer la course, pour souffler un peu !

Un programme chargé :
Comme avant chaque course, il y a un peu de boulot :

  1. Contrôle de sécurité (i.e : vider l’intégralité du contenu de son bateau pour cocher des cases !)
  2. Préparation de la nav’ (i.e : plastifier des tonnes de cartes de cailloux pour toujours savoir si on va vers un truc dangereux ou pas)
  3. Préparation de la météo (i.e : faire un skype avec le coach et boire ses bonnes paroles !)
  4. Bricoler un peu : eh oui, Pile-Poil est une belle bête qui demande qu’on s’occupe d’elle 🙂

Avec un peu de chance (et surtout de l’huile de coude), Clément et moi seront prêts pour le prologue en baie de Douarnenez samedi après-midi, et le grand départ Dimanche 19 juin !

Suivre la course

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *