Qu’est-ce qu’un Mini 6.50 ?

La Mini Transat ne s’appelle pas Mini parce qu’elle serait une transatlantique version réduite  mais parce qu’elle se court sur des « Minis 6.50 »  de minuscules bateaux de 6 mètres 50 !

Ces bateaux, bien que petits, sont parfaits pour traverser l’Atlantique : ils sont rapides et fiables ! Bien entendu, il y aurait beaucoup plus de confort (et de sécurité) à bord d’un plus gros bateau, mais le concept de la course est d’être accessible au plus grand nombre et que le budget soit un frein pour le moins de personnes possible. Par ailleurs, nombre de marins s’entendent pour dire que plus le bateau est petit, moins on a d’ennuis !

2 catégories de bateaux, pour 2 états d’esprit différents :

– Les bateaux prototypes, véritables laboratoires pour les architectes navales !

A l’origine, les Minis 6.50 étaient presque tous différents. Chacun courrait la Mini Transat avec son prototype, construit par lui-même ou racheté à un autre. Aujourd’hui, les prototypes représentent une catégorie de bateaux bien particulière : ce sont des bateaux à la pointe de la technologie, qui pour la plupart n’existent qu’en un seul exemplaire et qui font face à une jauge (un ensemble de règles) très libre à condition de faire 6 mètres 50 de long ! C’est donc le jouet idéal pour tester de nouvelles idées, et nombreux sont les architectes à garder un oeil sur ce qui se fait en Mini 6.50 pour voir les dernières innovations en cours. Aujourd’hui, un prototype performant est toujours en carbone,  avec des dérives, des ballasts et même parfois des foils !

– Les bateaux de série, pour que le marin fasse encore plus la différence !
Mais depuis quelques années, il existe une autre catégorie de bateaux : les bateaux de série ! Ce sont des bateaux qui répondent à une jauge plus stricte, et qui existent en plusieurs exemplaires (au minimum 10). Un bateau de série ne peut pas être en carbone, ne peut pas avoir de mât en carbone, ne peut pas avoir de dérives, ni de ballasts etc.
L’idée est la suivante : limiter au plus possible les différences entre bateaux de série, pour que ce soit le marin qui fasse la différence !
Aujourd’hui, il existe plusieurs sortes de bateaux de séries sur le circuit Mini 6.50 : les Argo, les Ofcet, les Pogo 2, les Pogo 3, les Dingo etc… ils ont tous en commun d’exister au minimum en 10 exemplaires et de répondre à la jauge des bateaux de série. Mais certains sont des plans plus récents et donc un peu plus performants… forcément ! Néanmoins, les différentiels de vitesse n’ont rien à voir avec ceux observés en catégorie prototype.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *